Soirées

TALENTS : Voix au chapitre n° 28, A la découverte de Marcel Proust

Marcel Proust

Ci-dessous, le texte qu’Anne-Marie CARRERE, Présidente de l’Association TALENT, nous a envoyé.

 

Le vendredi 11 décembre 2015, La Causerie des Chartrons, lieu bordelais propice à la conversation, a accueilli TALENTS- Portes ouvertes, pour une  soirée proustienne de qualité.

Le conférencier Bruno Combrade qui fréquente, assidûment et avec acuité,

La Recherche du temps perdu, a apporté, avec bonheur, des réponses personnelles aux questions que l’œuvre lui pose au fil de ses lectures, « pour la comprendre, voire expliquer son émergence exceptionnelle dans la société française », se demandant toujours de quels processus humains et sociaux elle est révélatrice.

Bruno Combrade est un chercheur en sciences humaines et sociales passionné par La Recherche dans laquelle il voyage transversalement.

Nous l’avons suivi dans la découverte qu’il nous a proposée, de plus en plus intéressés et ravis et… il aurait fallu beaucoup plus qu’une bonne heure pour savourer pleinement les arcanes du génie de Proust, le continuum des personnages et le style qui distille la vérité des êtres à travers le filtre de la réalité. Mais c’était bien ainsi, cela donnait envie de revenir au texte et de lire ou relire La Recherche.

Mis en appétit, les talentueux présents et les curieux amis, (une bonne trentaine), purent alors échanger leurs impressions autour d’un apéritif offert par Serge et Yann, nos hôtes, puis passer à table autour de mets concoctés par eux dans l’esprit de Marcel : divin fut le potage aux arômes mystérieux, douce comme une perle de nacre, la sauce brune du bœuf mijoté à l’ancienne pendant des heures, onctueuse la crème au chocolat et sa madeleine retrouvées dans les pages célèbres dont on ne se lasse pas…

Entre deux plats, on posa quelques questions au narrateur, (pardon, au conférencier), on but quelques verres de vin de Bordeaux et on lut quelques autres pages délicieuses. Puis, bien nourris par les mets et les mots, on s’éparpilla dans la nuit de décembre pour regagner nos chambres d’hiver comme l’aurait fait Marcel Proust bien emmitouflé dans ses châles !

 

Un vrai Merci à Serge et Yann pour l’accueil, à Bruno pour son talent, à tous les amis présents pour leur esprit curieux, amical et malicieux et à Marcel surtout au fil du Temps !

 

Anne-Marie Carrère
12/12/2015