Infos

Le saviez-vous ?

Assiettes de bouillon

Cracher dans la soupe…

Les Halles de Paris furent, du temps de leur splendeur, une véritable ville dans la ville. On pouvait y trouver pléthore de personnages typiques aux fonctions toutes plus étonnantes les unes que les autres.
Sans Alexandre Privat d’Anglemont, écrivain ami de Baudelaire, certaines pratiques seraient tombées dans l’oubli. Son ouvrage “Paris inconnu” relate certains métiers oubliés depuis, tels “les employés aux yeux de bouillon” qui sévissaient dans les brasseries des Halles. Leur tâche consistait à cracher un fin brouillard d’huile de poisson sur un bouillon pauvre afin d’y ajouter des “yeux”, ces traces de gras flottant à la surface du liquide et garantissant sa teneur en graisse animale, donc en viande. Il fallait savoir doser savamment, ni trop, ni trop peu et que les yeux soient répartis régulièrement.
Ces Maîtres cracheurs, au savoir-faire inégalé, étaient très recherchés.

Source www.spontex.org